Groupe de recherche en communication politique

Nouvelles

Carol-Ann Rouillard remporte un prix Mauricienne d'influence

8 Mai 2017

Carol-Ann Rouillard, doctorante à l'Université du Québec à Trois-Rivières (UTQR) et membre du GRCP, a été nommée lauréate dans la catégorie "éducation" lors du Gala Mauriciennes d’influence qui s’est tenu le 28 avril dernier.  L’évènement visait à souligner l’implication de femmes au sein des lieux de décision dans leur communauté.

Depuis son entrée à l’université, Carol-Ann s’est impliquée dans divers comités institutionnels et a occupé les postes de présidente de l’Association générale des étudiant(e)s et de présidente du Groupe des médias étudiants de l’UQTR. Elle a également cofondé le Groupe d’actions femmes de l’UQTR.

Colloque Mejor

3 Mai 2017

Le GRCP est le fier partenaire de la quatrième édition du Colloque international MEJOR - Changements structurels du journalisme qui se tiendra à l'Université Laval du 3 au 6 mai 2017. Les colloques MEJOR rassemblent, depuis 2011, les membres d'un réseau informel de chercheurs lusophones, hispanophones et francophones qui se rencontrent tous les deux ans. Le thème retenu pour le colloque est "Le journalisme impuissant. Projet séculaire du journalisme et contextes extrêmes"

Par ce thème, il s'agit de s'interroger sur la capacité des médias et des journalistes à remplir leur "projet séculaire", c'est-à-dire le rôle démocratique qui leur est habituellement attribué depuis l'avènement du journalisme d'information moderne (qui met notamment l'accent sur la liberté d'informer, le pluralisme et la diversité, ainsi que l'autonomie par rapport au pouvoir politique).

Plusieurs contextes politiques récents que l'on peut qualifier d’ « extrêmes » viennent mettre sous tension ce projet séculaire du journalisme. Au-delà de certains contextes actuels de guérillas militaires ou de quasi guerres civiles, les guerres économiques et l'inquiétude généralisée pour l'environnement, de même que la montée des populismes, invitent à prendre la mesure de l'écart contemporain entre les performances journalistiques et les attentes liées à ce projet séculaire. Cette tension sera au cœur du colloque, qui cherchera à croiser les perspectives de chercheurs issus de différents contextes nationaux.

Ce colloque est donc une occasion de fédérer les chercheurs issus de disciplines diverses et dont le journalisme est l’objet d'étude, afin de mettre en valeur et de faire rayonner la recherche sur le journalisme. Cela sera réalisé au travers de quatre types d'activités :

1) Des ateliers, qui permettront aux chercheurs de présenter leurs travaux lors de sessions thématiques.

2) Une table ronde d'ouverture réunira des journalistes et des chercheurs : centrée sur les témoignages des praticiens et un regard sur leurs pratiques, elle sera l'occasion de toucher un large public susceptible de s'intéresser au rôle du journalisme dans nos sociétés démocratiques.

3) Une demi-journée d'étude sera consacrée à une discussion approfondie sur des questions méthodologiques, et plus particulièrement aux défis que pose l'écriture de la recherche.

4) Enfin, plusieurs moments informels et un moment spécifique consacré aux réunions de travail permettront aux chercheurs présents de renforcer ou d'initier des collaborations. 

Le colloque est organisé par J. De Maeyer (Université de Montréal) et F. Demers (Université Laval), en étroite collaboration avec les éditeurs de la revue Sur le journalisme / About journalism / Sobre jornalismo, qui sont à l'initiative des MEJORs. Une cinquantaine de participants sont attendus, en provenance des Amériques, d'Europe et d'Afrique. C'est la première fois que le colloque se déroulera en dehors du Brésil, ce qui constitue une occasion unique de diversifier un réseau de chercheurs existant.

Date: du 3 au 6 mai 2017

Lieu: Université Laval

Détails: https://www.mejor2017.com/colloque ; https://www.facebook.com/colloqueMEJOR17/

Séminaire de recherche du printemps du GRCP

3 Mai 2017

Le GRCP organise son séminaire de recherche du printemps le 3 mai à l'Université de Trois Rivières. Il s'agit de donner l'occasion à certains de ses membres, notamment étudiants, de présenter leurs travaux en cours. Thomas Caron (UQÀM), Carol-Ann Rouillard (UQTR), Emmanuel Choquette (UdeM), Véronique Prince (UL), Oulai Bertrand Goué (UdeM) et Alisson Lévesque (UdeM) interviendront devant le reste du groupe et seront discutéschacun par un membre.

Date et horaire : Le 3 mai à partir de 9h10.

Lieu : Local 3104, Pavillon Ringuet, sur le campus de l'Université de Trois Rivières.

Précisions : Les frais de déplacement des membres sont pris en charge par le GRCP.

Au plaisir de vous y voir !

Catherine Ouellet reçoit une bourse de formation en méthodes quantitatives du CSDC-CÉCD

27 Avril 2017

Catherine Ouellet, étudiante à la maîtrise et membre du GRCP, vient de recevoir une bourse de formation en méthodes quantitatives d'une valeur de 2000$ de la part du CSDC-CÉCD. Cette bourse lui permettra d'approfondir sa formation méthodologique. C'est la quatrième bourse que Catherine obtient cette année: Félicitations à elle!

Conférence Les Grands Communicateurs - Les conséquences de la publicité négative sur la persuasion

26 Avril 2017

Le GRCP, fier partenaire du cycle de conférences Les grands communicateurs de la TELUQ et de la Toile des communicateurs (#GCOMMS), vous invite à la huitième conférence de la saison qui aura lieu le mercredi 26 avril 2017. Pénélope Daignault,  professeure agrégée au Département d’information et de communication à l’Université Laval et chercheure au Groupe de recherche en communication politique (GRCP), livrera une conférence intitulée "Les conséquences de la publicité négative sur la persuasion".

Résumé : Qui ignore, encore aujourd’hui, toutes les publicités chocs créées pour la Société d’assurance automobile du Québec et diffusées en boucle à la télévision québécoise? Destinées à sensibiliser le public aux bienfaits de la conduite responsable, ces pubs instrumentalisent des émotions extrêmes dont le registre oscille entre la peur de la mort à la crainte d’être i ncarcéré.

Cette pratique, largement répandue à travers le monde, est ce que l’on appelle de la publicité sociale négative. Son objectif est de capter l’imaginaire du récepteur afin qu’il modifie positivement son comportement et ses habitudes. Mais est - ce que le fait de simuler aussi brutalement les causes (vitesse, alcool, texto, etc.) d’un accident mortel permet d’atteindre un tel résultat ? C’est justement ce que propose d’aborder Pénélope Daignault , notre conférencière du mois d’avril dont la spécialisation tourne autour de la publicité sociale. S’intéressant particulièrement aux publicités sociales négatives, cette professeure et chercheure traitera concrètement les effets de cette forme de communication sur le public. Celle qui conjugue la psychologie à la communication décortiquera donc les mécanismes qui permettent - ou non - de classer la publicité sociale négative dans la catégorie des stratégies de communication efficientes et persuasives. Parmi les thèmes abordés, notons : une définition claire de la publicité sociale, le public à qui elle s’adresse et son utilité concrète, les raisons pour lesquelles certaines organisations ont recours à la menace et la négativité dans le processus visant la persuasion, les façons de réagir émotionnellement à ce type de contenu négatif, le traitement de ce type d’information par le cerveau et les conséquences sur le plan persuasif.

Tous les étudiants du GRCP bénéficient d'une entrée gratuite à cette conférence. L'inscription préalable est nécessaire et se fait en écrivant à M. Denis Gilbert (denis.gilbert@teluq.ca) pour réserver un place. N'oubliez pas de mentionner dans votre courriel que vous êtes un membre du GRCP.

Le nombre de places étant limité, nous vous recommandons de réserver la vôtre dès maintenant pour Montréal ou pour la webdiffusion sur Internet à partir de l'adresse URL suivante : http://www.teluq.org/grands_communicateurs/ 

Détails : Auditorium de la TÉLUQ, 5800, St-Denis, 11e étage, à Montréal (près de la station de métro Rosemont).

À propos de Pénélope Daignault : Pénélope Daignault est professeure agrégée au Département d'information et de communication à l'Université Laval depuis 2008, et membre - chercheure du Groupe de recherche en communication politique (GRCP). Sa formation multidisciplinaire conjugue la psychologie et la communication. Elle est détentrice d’un doctorat en communication publique. Dans le cadre de ses travaux de recherche, elle s'intéresse aux effets émotionnels, physiologiques et cognitifs de la publicité sociale – particulièrement en sécurité routière (ex. : campagnes contre l’alcool, la vitesse et les distractions au volant) – et de la publicité électorale, aux stratégies persuasives axées sur la menace et la négativité, ainsi qu'au rôle de l'empathie dans la réception publicitaire.

Midi Science Politique - Le parlement français à l'épreuve de l'état d'urgence

26 Avril 2017

Le Département de science politique en collaboration avec le Centre d'études pluridisciplinaires en commerce et investissement internationaux (CEPCI), la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, le Centre d'analyse des politiques publiques, le Groupe de recherche en communication politique et le Centre pour l’étude de la citoyenneté démocratique vous invitent à assister à la conférence de M. Georges Bergougnous, Directeur à l'Assemblée nationale française et professeur associé de droit public à l'Université Paris I Panthéon-Sorbonne et M. Rémi Schenberg, Directeur général des services légslatifs de l'Assemblée nationale française.

La conférence s'intitule: "Le Parlement français à l'épreuve de l'état d'urgence"

Résumé: Après les attentats qui ont endeuillé la France à l'automne 2015, le Président de la République a décidé de mettre en oeuvre l'état d'urgence que le Parlement a prorogé par la loi à cinq reprises. Il l'a toutefois accompagné d'un contrôle parlementaire spécifique, propre à répondre au souci de la Représentation nationale de contrebalancer l'attribution de pouvoirs exceptionnels au pouvoir exécutif. D'une part, la commission des Lois de l'Assemblée nationale a exercé un suivi attentif des mesures prises par le Gouvernement ; d'autre part, une commission d'enquête sur les moyens mis en oeuvre pour lutter contre le terrorisme a procédé à des investigations approfondies en 2016.

Un lunch léger sera servi.

Au plaisir de vous y voir!

Date et heure : Mercredi 26 avril 2017 de 11 h 45 à 13 h 00.

Lieu : Pavillon De Koninck, local 5325.

Normand Landry dans La Presse +

25 Avril 2017

Normand Landry, Professeur au Département de sciences humaines, lettres et communications de la Télé-Université de l'Université du Québec et chercheur associé au GRCP, est intervenu dans La Presse + à propos de l'éducation aux médias au Québec.

Pour lire l'article : http://plus.lapresse.ca/screens/0e970bcd-a282-415e-a128-a3a3340bad13%7C_0.html

Table-ronde: Les enjeux de la médiatisation

20 Avril 2017

Le GRCP, en collaboration avec le Département de Lettres et communication sociale de l'UTQR et le GERACII organisent une table-ronde gratuite et ouverte à tous, sur les enjeux de la médiatisation. Les deux conférenciers invités sont professeurs associés en communication sociale à l’UQTR. Il s'agit d'Olivier Pulvar, Professeur à l'Université des Antilles (Martinique) et de Pierre Leroux, Professeur à l'Université Catholique d’Angers (France). Ils discuteront notamment de l’exposition des écueils politiques et interculturels dans les médias d’aujourd’hui.

Titre de la table-ronde: Les enjeux de la médiatisation

Date et heure: 20 avril - 9h

Lieu: Local 3806, Pavillon de la santé, UQTR

Conférence de Pierre Leroux - "Les publics politiques : Perspective française sur la médiatisation de la politique. À l’occasion de la campagne française de 2017 pour l’élection présidentielle"

18 Avril 2017

Le GRCP a le plaisir d'annoncer que Pierre Leroux, professeur à l'Université Catholique d'Angers, proposera la conférence suivante : "Les publics politiques : Perspective française sur la médiatisation de la politique. À l’occasion de la campagne française de 2017 pour l’élection présidentielle" dans le cadre de sa semaine en tant que Professeur invité à l'UTQR.

Résumé : En France comme dans la plupart des autres pays occidentaux, les transformations de la vie politique se sont réalisées en parallèle avec des évolutions marquantes dans le domaine des médias. Pour en rester à la période récente (début du XXIe siècle), les transformations touchent à la fois les outils (l’apparition de « nouveaux » outils - ou plutôt la généralisation de leur usage, et la reconfiguration des relations entre les médias), les pratiques des professionnels (journalistes et acteurs au sens large des médias, et les entrepreneurs et entreprises politiques) et enfin les usages des citoyens ; l’ensemble constituant les éléments d’une culture politique renouvelée avec de nouveaux objets culturels importants ou s’inspirant plus ou moins directement des éléments de la culture populaire, des formes anciennes d’échanges et d’argumentations politiques, de formes satiriques remises au goût du jour. Cette présentation saisit le moment paroxystique de la campagne présidentielle française, pour faire le point et analyser les configurations / reconfigurations de la médiatisation de la politique.

Date : mardi 18 avril 2017, de 13 h à 15 h. 

Lieu : Université du Québec à Trois-Rivières Local 2077, pavillon Ringuet.

Conférence gratuite et ouverte à tous

Aucune inscription nécessaire .

Au plaisir de vous y voir nombreux!

Pages