Groupe de recherche en communication politique

Événements

Midi Science politique - Les négociations de l’Accord sur le commerce des services (TISA)

6 Février 2017

Le Département de science politique en collaboration avec le Centre d'études pluridisciplinaires en commerce et investissement internationaux (CEPCI), la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, le Centre d'analyse des politiques publiques et le Groupe de recherche en communication politique vous invitent à assister à la conférence de M. Julien Sylvestre-Fleury, agent de politique commerciale au sein d’Affaires mondiales Canada (AMC).

La conférence s'intitule : Les négociations de l’Accord sur le commerce des services (TISA)

Le secteur des services représente un pan important de l'économie canadienne assurant l’emploi d’environ trois Canadiens sur quatre. La variété de services ainsi que les modes de fourniture ont grandement évolué depuis l’entrée en vigueur de l’Accord général sur le commerce des services. C’est dans cette optique que 23 Membres de l’Organisation mondiale du commerce ont choisi de lancer les négociations pour un Accord sur le commerce des services (ACS) en 2013. La conférence vise à démystifier ce en quoi consiste le commerce international des services ainsi qu’à présenter un survol de la substance de l’ACS en cours de négociation.

Julien Sylvestre-Fleury est agent de politique commerciale dans le domaine des services au sein d’Affaires mondiales Canada (AMC). Diplômé de la maîtrise en études internationales de l'Université Laval, pour laquelle il s’est vu décerner la médaille d’or du gouverneur général en 2015, il a aussi étudié le droit à l’Université de Sherbrooke et a été assermenté au Barreau du Québec (2011). Ses intérêts portant sur les négociations et le droit international économique, Julien a choisi de concentrer ses efforts sur les négociations d'accords de libre-échange et sur les litiges qui en découlent. Après avoir effectué un certificat en droit transnational à l'Université de Genève, Julien a occupé différents postes à AMC dont un stage à la Mission permanente du Canada à l'Organisation Mondiale du Commerce ainsi qu'un emploi d'avocat à la direction générale du droit commercial international. Julien enseigne par ailleurs le droit international public à temps partiel à l’Université d’Ottawa.

Au plaisir de vous y voir!

Date et heure : Lundi 6 février 2017 de 11 h 45 à 13 h 00

Lieu : Pavillon De Koninck, local 3470

Un léger lunch sera servi!

Midi Science politique - La politique dans l'ombre des armes - L'héritage de la rébellion et de l'autoritarisme

2 Février 2017

Le Département de science politique, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, le Centre d'analyse des politiques publiques, le Groupe de recherche en communication politique, et l'APEUL vous invitent à assister à la conférence de madame Katrin Wittig, doctorante en science politique à l’Université de Montréal.

La conférence s'intitule : La politique dans l'ombre des armes - L'héritage de la rébellion et de l'autoritarisme

Depuis la fin de la guerre froide, les décideurs politiques plaident en faveur de l'intégration des groupes rebelles dans les processus politiques comme condition indispensable pour mettre fin aux guerres civiles. De l'Irlande du Nord au Kosovo, en passant par le Salvador à la Colombie, et du Népal au Burundi, la transformation des groupes rebelles en partis politiques est devenue un outil récurrent de la résolution des conflits. Comment l'histoire de la lutte armée influence-t-elle la façon dont les partis politiques rebelles se lancent dans la politique après avoir renoncé officiellement à la rébellion? Quelles sont les caractéristiques des partis politiques issus des mouvements de résistance armée? Quels sont les risques et les avantages de promouvoir la transformation formelle des groupes rebelles en partis politiques? Ces questions sont au cœur de cette présentation qui se base sur une étude de cas de deux groupes rebelles transformés en partis politiques au Burundi.

Katrin Wittig est Katrin Wittig est doctorante en science politique à l'Université de Montréal. Elle est affiliée au Centre d'études sur la paix et la sécurité internationale (CEPSI) de l'Udem et boursière de la Fondation Trudeau.

Un léger lunch sera servi.

Bienvenue à toutes et à tous !

Date et heure
Jeudi 2 février 2017 de 11 h 45 à 13 h

Lieu
DKN-3470

Conférence les grands communicateurs - les faussetés sur le web: un vrai problème

25 Janvier 2017

Le GRCP, fier partenaire du cycle de conférences Les grands communicateurs de la TELUQ et de la Toile des communicateurs (#GCOMMS), vous invite à la cinquième conférence de la saison qui aura lieu le mercredi 25 janvier 2017. Jeff Yates, journaliste au journal Métro de Montréal, livrera une conférence intitulée "Les faussetés du web: un vrai problème".

Traquant le contenu viral erroné partout où il peut le trouver, ce consciencieux journaliste a réussi à débusquer plus de 200 fausses nouvelles à ce jour. Phénomène qu’il qualifie lui-même de drôle et inquiétant à la fois,Jeff Yates se propose de déconstruire la mécanique qui se cache derrière ce fléau médiatique: D’où viennent les fausses nouvelles? Comment se propagent-elles? Pourquoi est-ce un problème de société? Quel est (et que devrait être) le rôle des médias? Comment faire pour ne pas se faire avoir?

Tous les étudiants du GRCP bénéficient d'une entrée gratuite à cette conférence. L'inscription préalable est nécessaire et se fait en écrivant à M. Denis Gilbert (denis.gilbert@teluq.ca) pour réserver un place. N'oubliez pas de mentionner dans votre courriel que vous êtes un membre du GRCP.

Le nombre de places étant limité, nous vous recommandons de réserver la vôtre dès maintenant pour Montréal ou pour la webdiffusion sur Internet à partir de l'adresse URL suivante : http://www.teluq.org/grands_communicateurs/ 

Détails : Auditorium de la TÉLUQ, 5800, St-Denis, 11e étage, à Montréal (près de la station de métro Rosemont).

À propos de Jeff Yates : Journaliste au journal Métro de Montréal depuis plus de trois ans, Jeff Yates a fait du «fact-checking» (vérification des faits) sa spécialité.

CONFÉRENCE LES GRANDS COMMUNICATEURS - YouTube : on veut le savoir et on veut le voir!

21 Décembre 2016

Le GRCP, fier partenaire du cycle de conférences Les grands communicateurs de la TELUQ et de la Toile des communicateurs (#GCOMMS), vous invite à la quatrième conférence de la saison qui aura lieu le mercredi 21 décembre 2016. Guy Bolduc,entrepreneur et professionnel des médias, livrera une conférence intitulée YouTube : on veut le savoir et on veut le voir!

Tous les étudiants du GRCP bénéficient d'une entrée gratuite à cette conférence. L'inscription préalable est nécessaire et se fait en écrivant à M. Denis Gilbert (denis.gilbert@teluq.ca) pour réserver un place. N'oubliez pas de mentionner dans votre courriel que vous êtes un membre du GRCP.

Le nombre de places étant limité, nous vous recommandons de réserver la vôtre dès maintenant pour Montréal ou pour la webdiffusion sur Internet à partir de l'adresse URL suivante : http://www.teluq.org/grands_communicateurs/ 

Détails : Auditorium de la TÉLUQ, 5800, St-Denis, 11e étage, à Montréal (près de la station de métro Rosemont).

À propos de Guy Bolduc : Fondateur du groupe Bollé Communications et Wanos Formations, Guy Bolduc est aussi conférencier, formateur, consultant, passionné des réseaux sociaux, du monde numérique et grand voyageur. Présent dans le domaine des médias pendant plus de 20 ans, Guy Bolduc a su se bâtir un solide bagage de connaissances en travaillant plusieurs années à la télévision au Réseau TVA et à la Société Radio-Canada. 

Séminaire de recherche du GRCP

16 Décembre 2016

Le prochain séminaire de recherche du GRCP aura lieu le vendredi 16 décembre prochain. Après l'Université Laval et l'Université du Québec à Trois-Rivières, l'activité se déplace pour une première fois à l'Université de Montréal! Deux fois l'an, elle permet aux étudiants d'obtenir une rétroaction de la part de leurs pairs et des professeurs membres du Groupe, de connaître ainsi les travaux qui ont cours au sein de notre équipe et de socialiser avec d'autres étudiants-chercheurs qui partagent un intérêt pour le champ de la communication politique.

Tous les membres du GRCP sont invités à participer à ce séminaire, qu'ils fassent une présentation ou non.
 

Midi Science Politique – Combattre la corruption : quels contrôles pour quels acteurs ?

1 Décembre 2016

Le Département de science politique, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, le Centre d'analyse des politiques publiques et le Groupe de recherche en communication politique vous invitent à assister à la conférence de Monsieur Luc Bégin, professeur titulaire à la Faculté de philosophie de l’Université Laval.

La conférence s'intitule : Combattre la corruption : quels contrôles pour quels acteurs ?   

La lutte à la corruption est devenue un enjeu d’une très grande importance dans de nombreux pays. Les dysfonctionnements des marchés publics qu’elle entraîne sont à la fois coûteux et moralement répréhensibles. Mais quels sont les acteurs sur lesquels devraient s’exercer des contrôles afin de combattre la corruption ?  Et quels types de contrôles devraient être mis en œuvre ? De façon à clarifier les types d’actions à entreprendre et les logiques qui les supportent, nous distinguerons d’abord les approches individuelle et institutionnelle de lutte à la corruption avant de nous attarder à cette dernière approche. À partir de celle-ci, nous porterons notre attention aux gardiens institutionnels. Ces acteurs sont au cœur de la lutte à la corruption mais ils peuvent eux-mêmes souffrir de défaillances importantes.  Quels contrôles devrait-on alors exercer sur ces institutions de contrôle ?

Luc Bégin est professeur titulaire à la Faculté de philosophie de l’Université Laval et ancien directeur de l’Institut d’éthique appliquée de cette même université (IDÉA; 2004-2016). Ses travaux les plus récents portent sur les questions d’éthique publique, d’éthique organisationnelle et d’éthique professionnelle. Il intervient régulièrement à titre d’expert-conseil sur des questions d’éthique auprès de diverses organisations (Ministères, Ordres professionnels, Vérificateur général du Québec, etc.). Il est également membre du Comité de suivi de la Commission Charbonneau et directeur de la revue Éthique publique

Au plaisir de vous y voir!

Le jeudi 1er décembre 2016

11 h 45 à 13 h 00

Pavillon De Koninck, local 3470

Un léger lunch sera servi!​

Conférence Les Grands Communicateurs - L’accès à l’information : pilier de la transparence et de la démocratie au Canada

30 Novembre 2016

Le GRCP, fier partenaire du cycle de conférences Les grands communicateurs de la TELUQ et de la Toile des communicateurs (#GCOMMS), vous invite à la troisième conférence de la saison qui aura lieu le mercredi 30 novembre 2016. Suzanne Legault, commissaire à l’information du Canada, livrera une conférence intitulée « L’accès à l’information : pilier de la transparence et de la démocratie au Canada ».

Tous les étudiants du GRCP bénéficient d'une entrée gratuite à cette conférence. L'inscription préalable est nécessaire et se fait en écrivant à M. Denis Gilbert (denis.gilbert@teluq.ca) pour réserver un place. N'oubliez pas de mentionner dans votre courriel que vous êtes un membre du GRCP. 

Le nombre de places étant limité, nous vous recommandons de réserver la vôtre dès maintenant pour Montréal ou pour la webdiffusion sur Internet à partir de l'adresse URL suivante : www.teluq.org/grands_communicateurs/saison14/s14_grandscomm3.html

Détails : Auditorium de la TÉLUQ, 5800, St-Denis, 11e étage, à Montréal (près de la station de métro Rosemont).

À propos de Suzanne Legault : Suzanne Legault est la commissaire à l’information du Canada depuis 2010. Dans son rôle, elle traite spécifiquement des enquêtes et plaintes liées à la performance du gouvernement fédéral en vertu de la Loi sur l’accès à l’information, laquelle loi est entrée en vigueur en 1983. La Commissaire Legault détient un baccalauréat en droit civil et un baccalauréat en Common Law de l'Université McGill, obtenu en 1988. Elle a pratiqué le droit criminel avant de se joindre à la Fonction publique en 1996 au sein du Bureau de la concurrence. Elle parle couramment le français, l’anglais et l’espagnol.

Midi science politique - La transformation de la Colombie : contexte politique et économique actuel

29 Novembre 2016

Le Département de science politique, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires, le Centre d'analyse des politiques publiques et le Groupe de recherche en communication politique — en collaboration avec le Centre d’Études interaméricaines, l’École des Hautes études internationales, le Centre sur la Sécurité Internationale, la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et le Ministère des Relations internationales et de la Francophonie — vous invitent à assister à la conférence de Son Excellence Nicolás Lloreda-Ricaurte, Ambassadeur de la Colombie au Canada. 

La conférence s'intitule : La transformation de la Colombie : contexte politique et économique actuel*

L’incertitude est un mot qui pourrait bien décrire le monde actuel. La « ville globale » partage de plus en plus les bénéfices, mais aussi les risques d’une réalité interconnectée et la Colombie ne fait pas exception. Avec une économie fondée sur le commerce et sur le marché, la Colombie se présente, conjointement avec le Pérou, le Chili et le Mexique, comme un bloc non idéologique, l’Alliance du Pacifique, qui vise à élever les niveaux de vie de ses populations et à stimuler l’échange de facteurs, d’investissements, d’idées et de personnes.

Par ailleurs, cherchant à remplacer un conflit violent de 50 ans par une bataille d’idées dans des scénarios politiques, le gouvernement de la Colombie a négocié un accord de paix avec les FARC, qui a toutefois été rejeté par une légère majorité lors d’un plébiscite le 2 octobre dernier. Les modifications proposées par les dirigeants du camp du « NON » sont à présent négociées par le gouvernement dans l’espoir de parvenir à un meilleur accord.

*La conférence sera prononcée en anglais

Son Excellence Nicolás Lloreda-Ricaurte est l’Ambassadeur de la Colombie au Canada depuis le 14 février 2013. Auparavant (2010-2012), il a occupé le poste de Chef de mission adjoint à l'Ambassade de la Colombie à Washington, DC.  Entre 2001 et 2010, M. Lloreda a exercé le droit à Washington D.C., où il s'est concentré sur les transactions commerciales internationales, le commerce, la politique d'investissement et le règlement de différends internationaux. Il a aussi occupé le poste de Directeur général de la Communauté andine (1997-2000), où il a supervisé le département juridique et poursuivi et défendu des affaires devant la Cour de justice andine. Avant cela, M. Lloreda a passé quatre ans au Bureau du commerce du gouvernement colombien à Washington D.C. (1993-1997), où il a été Directeur du Bureau du commerce de l'Ambassade de la  Colombie. En 2010, il a été nommé arbitre auprès du Centre international pour le règlement des différends relatifs aux investissements, CIRDI. M. Lloreda est un avocat autorisé à exercer en Colombie, dans l'État de New York et dans le district de Columbia.

Au plaisir de vous y voir!

Le mardi 29 novembre 2016

11 h 45 à 13 h 00

Pavillon De Koninck, local 3244

Un léger lunch sera servi!

Midi Science Politique – Le poids du passé? Une relecture du Rwanda pré-génocidaire (1960-1990)

24 Novembre 2016

Le Département de science politique, le Groupe de recherche en communication politique, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires et le Centre d'analyse des politiques publiques en collaboration avec le Centre interdisciplinaire de recherche sur l’Afrique et le Moyen-Orient (CIRAM), la Clinique de Droit pénal et humanitaire et la Chaire de recherche du Canada sur la Justice Internationale pénale et les droits fondamentaux, vous invitent à assister à la conférence de Madame Marie-Ève Desrosiers, Professeure agrégée à l’Université d’Ottawa. 

La conférence s'intitule : Le poids du passé? Une relecture du Rwanda pré-génocidaire (1960-1990) 

Le génocide est devenu la plus importante clé de lecture du Rwanda et sa société. Le passé du Rwanda est d’ailleurs souvent présenté comme une progression inéluctable vers la folie génocidaire qui engouffra le pays en 1994. Mais l’était-il réellement? La présentation proposera une relecture des Première et Deuxième Républiques rwandaises, se penchant sur leurs structures, capacité de contrôle et sur les relations État-société de l’époque pour démontrer que les propos récents sur trois décennies de contrôle absolu et d’obéissance populaire claire sont problématiques et le résultat d’une lecture biaisée par nos modèles de violence génocidaire.

Marie-Ève Desrosiers est professeure agrégée à l’École de développement international et mondialisation de l’Université d’Ottawa. Elle est spécialiste des questions de gouvernance et de sécurité des pays en développement. Plus particulièrement, elle étudie les crises politiques et conflits civils, les relations entre l’État et la société, l’autoritarisme, ainsi que la fragilité étatique. Elle se penche tout particulièrement sur la région des Grands Lacs africains. Ses travaux sont publiés dans des revues tel que Africa, Civil Wars et Journal of Modern African Studies.

Au plaisir de vous y voir!

Le jeudi 24 novembre 2016

11 h 45 à 13 h 00

Pavillon De Koninck, local 3470

Un léger lunch sera servi!​

Lancement du livre L’éducation aux médias à l’ère numérique : entre fondations et renouvellement

17 Novembre 2016

Le GRCP vous invite au lancement du livre L’éducation aux médias à l’ère numérique : entre fondations et renouvellement, ouvrage collectif dirigé Normand Landry (TÉLUQ) et Anne-Sophie Letellier (UQÀM) et publié aux Presses de l’Université de Montréal.

Où : L’événement prendra place au 5800, rue St-Denis, bureau 1105.

Quand : le jeudi 17 novembre, à 17h.

Nous vous invitons à confirmer votre présence en communiquant avec Alexandra St-Pierre à cette adresse : alexandra.st-pierre@teluq.ca

Résumé du livre :

Affirmer que nous vivons dans une société hautement médiatisée est désormais un truisme. Il n'est pratiquement pas de sphère de nos existences qui ne soient affectées par les médias. Les dispositifs par lesquels nous recevons et émettons de l'information se connectent entre eux, de même qu'avec les objets de nos environnements quotidiens et les réseaux mondiaux numériques. Ces dispositifs — et les contenus qu'ils véhiculent — nous suivent jusque dans notre intimité, s'insérant dans nos amitiés, nos relations professionnelles et nos amours. 
Dès lors, une maîtrise minimale de ces technologies devient une condition à l'insertion sociale et économique. L'accès aux soins de santé, à l'éducation, à l'information, aux loisirs et è l'emploi impose maintenant comme exigence la capacité à utiliser ces outils. Mais cela ne saurait suffire. Le citoyen doit également pouvoir poser un regard critique sur l'information, en comprendre les sources et en évaluer sa qualité et sa fiabilité.
Cet ouvrage regroupe les contributions d'auteurs et d'éducateurs chevronnés. Il jette les bases d'une approche critique de l'éducation aux médias qui répond à des problèmes récurrents concernant notamment la vie privée, la liberté d'expression, la sexualité, la violence et les représentations médiatiques.

Normand Landry est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation aux médias et droits humains et professeur à TÉLUQ (Université du Québec).
Anne-Sophie Letellier est doctorante en communication à l'Université du Québec à Montréal et boursière Joseph-Armand Bombardier.

Pour plus de détails : http://www.pum.umontreal.ca/catalogue/leducation-aux-medias-a-lere-numerique

Pages