Groupe de recherche en communication politique

Événements

Midi Science Politique – Le bœuf aux hormones : quelles implications pour le commerce des denrées alimentaires?

17 Novembre 2016

Le Département de science politique, le Groupe de recherche en communication politique, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires et le Centre d'analyse des politiques publiques en collaboration avec Centre d'études pluridisciplinaires en commerce et investissement internationaux vous invitent à assister à la conférence de Madame Louise Dangy, fonctionnaire du ministère de l'agriculture français et doctorante en science politique à l'Institut d'Études Politiques de Lyon.

La conférence s'intitule : Le bœuf aux hormones : quelles implications pour le commerce des denrées alimentaires?

En 1995, les membres du Codex Alimentarius, programme de normalisation des Nations Unies, adoptent par vote des normes controversées qui permettent les échanges à l'échelle mondiale de viandes issues d'animaux traités aux hormones. Quelques mois plus tard, les États-Unis et le Canada attaquent devant l'OMC l'Union européenne, qui refuse la commercialisation de « bœuf aux hormones » sur son marché. Ces deux événements, entre controverse scientifique et polémique sur les préférences des consommateurs, contribuent à façonner les institutions de régulation du commerce mondial des denrées alimentaires.

Mme. Louise Dangy est vétérinaire, fonctionnaire du ministère de l'agriculture français. A ce titre, elle réalise une thèse de doctorat en science politique à l'Institut d'Études Politiques de Lyon (France).

Après avoir assumé des responsabilités pour le gouvernement français auprès de certaines organisations internationales (Organisation Mondiale du Commerce, Codex alimentarius), sa démarche vise à mieux comprendre le rôle des institutions multilatérales dans la régulation du commerce mondial de produits agricoles et alimentaires.

Louise Dangy réalise présentement une mobilité à l'Université Laval dans le but d'enrichir sa démarche plutôt sous-tendue par la socio-histoire de l'action publique des méthodes et concepts de l'économie politique internationale.

Au plaisir de vous y voir!

Le jeudi 17 novembre 2016

11 h 45 à 13 h 00

Pavillon De Koninck, local 5325

Un léger lunch sera servi!

Midi Science Politique – L'abolition du vote papier au profit du vote par Internet a-t-elle un effet sur la composition de l'électorat ? Le cas des élections municipales ontariennes de 2014.

27 Octobre 2016

Le Département de science politique, le Groupe de recherche en communication politique, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires et le Centre d'analyse des politiques publiques vous invitent à assister à la conférence de Monsieur Jérôme Couture, Chargé de cours au Département de science politique, Université Laval.

La conférence s'intitule : L'abolition du vote papier au profit du vote par Internet a-t-elle un effet sur la composition de l'électorat ? Le cas des élections municipales ontariennes de 2014.

Le vote par Internet est actuellement utilisé lors d'élections juridiquement contraignantes dans dix pays, dont deux provinces canadiennes au palier municipal. Il est également considéré comme une option dans au moins dix autres pays. Dans presque tous les cas où il a été mis en œuvre, le vote par Internet est envisagé comme une méthode de votation complémentaire. L'objectif est d'augmenter le taux de participation en rendant le vote plus accessible aux électeurs. Cependant, dans de nombreuses municipalités de l'Ontario, les bulletins de vote traditionnels ont été éliminés en faveur du vote en ligne. Le but de cette présentation est d'examiner l'effet d'un tel changement sur la composition de l'électorat. À partir de données individuelles tirées de l'Internet Voting Project lors des élections municipales de 2014 en Ontario ( n = 11 217), nous allons examiner s'il existe un lien entre la méthode de votation et ce que l'on nomme la fracture numérique, soit le clivage qui existe au sein de la société en ce qui a trait à l'usage d'Internet. Il s'agira donc d'évaluer dans quelle mesure l'élimination du vote papier a un effet sur la représentativité de l'électorat.

Jérôme Couture est chercheur postdoctoral à l'INRS-UCS. Il s'intéresse à la politique municipale au Canada. Il est actuellement récipiendaire d'une bourse du CRSH  pour étudier l'effet du vote par Internet sur le comportement des électeurs dans les municipalités canadiennes. Ses travaux portent sur les élections et les finances publiques au palier local. Ses recherches ont été publiées dansEnvironment and planning CCanadian Journal of Political Science etCanadian Journal of Urban Research. Il a également été conseiller municipal de 2005 à 2013. Il est aussi coéditeur d'un ouvrage collectif portant sur les élections municipales au Canada qui sera publié au McGill Queen's University Press.

Au plaisir de vous y voir!

Le jeudi 27 octobre

11 h 45 à 13 h 00

Pavillon De Koninck, local 3470

Un léger lunch sera servi!

Conférence Les Grands Communicateurs - Le marketing Web à l’ère du Big Data

26 Octobre 2016

Le GRCP, fier partenaire du cycle de conférences Les grands communicateurs de la TELUQ et de la Toile des communicateurs (#GCOMMS), vous invite à la deuxième conférence de la saison qui aura lieu mercredi le 26 octobre 2016 à 19h. Sylvain Amoros, président de la firme spécialisée en marketing Web Konversion, livrera une conférence intitulée «Le marketing Web à l’ère du Big Data. Ou comment optimiser ses campagnes sur Google, Facebook et LinkedIn sans gaspiller son budget.». 

Tous les étudiants du GRCP bénéficient d'une entrée gratuite à cette conférence. L'inscription préalable est nécessaire et se fait en écrivant à M. Denis Gilbert (denis.gilbert@teluq.ca) pour réserver un place. N'oubliez pas de mentionner dans votre courriel que vous êtes un membre du GRCP. 

Le nombre de places étant limité, nous vous recommandons de réserver la vôtre dès maintenant pour Montréal ou pour la webdiffusion sur Internet à partir de l'adresse URL suivante : www.teluq.org/grands_communicateurs/saison14/s14_grandscomm2.html 

Détails : Auditorium de la TÉLUQ, 5800, St-Denis, 11e étage, à Montréal (près de la station de métro Rosemont).

Pour plus d'informations : http://www.teluq.org/grands_communicateurs/saison14/s14_grandscomm2.html 

Midi Science Politique – Le Canada et le Québec perdent-ils la bataille du libre-échange?

20 Octobre 2016

Le Département de science politique en collaboration avec le Groupe de recherche en communication politique, le Centre d'études pluridisciplinaires en commerce et investissement internationaux (CEPCI), la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires et le Centre d'analyse des politiques publiques vous invitent à assister à la conférence de Monsieur Stéphane Paquin, Professeur à l’École nationale d'administration publique.

La conférence s'intitule : Le Canada et le Québec perdent-ils la bataille du libre-échange?

L'environnement commercial du Québec et du Canada est en pleine effervescence. Entre les implications du Brexit, le Partenariat Trans-Pacifique qui est en danger (que ce soit Hillary Clinton ou Donald Trump qui accède à la présidence américaine), l'AECG remis en question par une Union européenne déboussolée et, enfin, le libre-échange avec la Chine évoqué par Justin Trudeau, les voies commerciales du Canada et du Québec n’ont jamais été aussi incertaines. Le contexte actuel de méfiance populaire face aux grands ensembles va à contre-courant de l’ouverture sur le monde, présentée jusqu’ici comme gage de prospérité. 

Stéphane Paquin est professeur à l’École nationale d'administration publique et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée. Son expertise recouvre divers champs, dont les théories de l'économie politique internationale et de la mondialisation, l’économie politique comparée, les modèles de capitalisme face à la mondialisation, la réforme comparée de l'État dans les pays scandinaves et au Québec, la politique internationale du Canada et du Québec et les négociations internationales, gouvernance à paliers multiples et relations intergouvernementales.

Au plaisir de vous y voir!

Le jeudi 20 octobre

11 h 45 à 13 h 00

Pavillon De Koninck, local 3470

Un léger lunch sera servi!​

Midi Science Politique – L’analyse du discours : chercher l’ordre, respecter la différence

13 Octobre 2016

Le Département de science politique en collaboration avec le Groupe de recherche en communication politique, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires et le Centre d'analyse des politiques publiques vous invitent à assister à la conférence de Madame Caterina Carta, professeure en relations internationales au Vesalius College (VUB).

La conférence s'intitule :  L’analyse du discours : chercher l’ordre, respecter la différence

L’analyse du discours offre un paysage extrêmement diversifié, qui étend le temps et les disciplines bien au-delà du domaine des relations internationales (RI). Avec une riche filiation, il n’est pas surprenant que sous les labels ‘Théorie du discours’ (TD) et ‘Approche analytique du discours’ (AAD), on ne peut trouver d’approche unifiée au sein des RI, mais plutôt une pluralité d’approches théoriques marquées par l’hétérogénéité. À ce jour, la plupart des études des AADs soulignent certains traits communs, bien que dans des entreprises analytiques différentes. Cette contribution cherche, dans un premier temps, à compléter les études existantes en puisant dans leurs différences, plutôt que dans leurs points communs. Elle le fait en situant les approches interprétatives constructivistes, post-structuralistes, critico-réalistes et néo-gramsciennes à la fois le long d’un continuum ontologique fondationnel/anti-fondationnel et le long d’un continuum épistémologique positiviste/post-positiviste. Dans un second temps, cette contribution identifie certaines directives méthodologiques offertes dans les divers programmes de recherche en AAD et suggère qu’elles peuvent ne pas être aussi unifiées qu’on le présume souvent.

Caterina Carta est professeure adjointe en relations internationales au Vesalius College, à Bruxelles. Ses intérêts de recherche se concentrent sur la politique étrangère, la diplomatie culturelle et publique, les organisations internationales et la théorie et l’analyse du discours. Ses publications incluent The European Union’s diplomatic Service: Ideas, Preferences  and Identities (Routledge, 2012); Making Sense of Diversity: EU’s Foreign Policy through the Lenses of Discourse Analysis (dirs., 2014, avec J.F. Morin, Farnham: Ashgate) et The European External Action Service and National Diplomacies: From Complementarity to Convergence? (2015, dirs., avec R. Balfour, et K. Raik 2015, Farnham: Ashgate). Ses travaux ont été publiés dans des revues telles que Cooperation and Conflict, The British Journal of Politics and International Relations; Review of International Studies, Journal of Language and Politics, Journal of European Integration et European Foreign Affairs Review.

Au plaisir de vous y voir!

Le jeudi 13 octobre

11 h 45 à 13 h

Pavillon De Koninck, local 3470

Un léger lunch sera servi!

Midi Science Politique – Quel avenir pour le féminisme?

11 Octobre 2016

Le Département de science politique en collaboration avec le Groupe de recherche en communication politique, la Chaire Claire-Bonenfant, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires et le Centre d'analyse des politiques publiques vous invitent à assister à la conférence de Madame Diane Lamoureux, Professeure au Département de Science Politique de l’Université Laval.

La conférence s'intitule :  Quel avenir pour le féminisme?

Afin d’établir sa légitimité, le féminisme a d’abord postulé que toutes les femmes sont liées par une oppression commune. Si le constat reste globalement exact, il n’en reste pas moins que l’universalisme féministe mène à une impasse. L’avenir du féminisme semble plutôt passer par la construction de solidarités qui n’obligent pas certaines à sacrifier leurs enjeux sur l’autel de l’unité. Dans un contexte marqué par le néolibéralisme et la montée des projets identitaires de tous ordres, quelles sont aujourd’hui les voies d’une radicalité féministe? Voici quelques-unes des réflexions qui seront menées au cours de cette conférence.

Diane Lamoureux est professeure de philosophie politique au département de science politique de l’Université Laval. Travaillant depuis plusieurs années sur les enjeux reliés à la citoyenneté et à la démocratie au prisme des diverses modalités d’exclusion des femmes, ses travaux récents portent sur l’impact conjugué du néolibéralisme et du néoconservatisme sur les sociétés occidentales contemporaines. Elle est l’auteure de plusieurs ouvrages et articles sur le féminisme québécois, l’antiféminisme et les théories féministes. Ses ouvrages les plus récents sont Pensées rebelles (Remue-ménage, 2010), Le trésor perdu de la politique (Écosociété, 2013) et Les possibles du féminisme (Remue-ménage 2016).

Au plaisir de vous y voir!

Le mardi 11 octobre

12 h 00 à 13 h 30

Pavillon De Koninck, local 1475

Un léger lunch sera servi!

Midi Science Politique – Comment les primaires ouvertes sont-elles devenues possibles en France ? Une approche comparée des processus d’adoption au PS et à l’UMP

6 Octobre 2016

Le Département de science politique en collaboration avec le Groupe de recherche en communication politique, le Centre pour l’Étude de la Citoyenneté Démocratique, la Chaire de recherche sur la démocratie et les institutions parlementaires et le Centre d'analyse des politiques publiques vous invitent à assister à la conférence de Monsieur Rémi Lefebvre, Professeur de Science Politique à l’Université Lille 2 - CERAPS

La conférence s'intitule : Comment les primaires ouvertes sont-elles devenues possibles en France ? Une approche comparée des processus d’adoption au PS et à l’UMP

Les primaires ouvertes ont longtemps été un système de sélection du candidat à l'élection présidentielle jugé inconcevable car contraire à la "culture" politique française. Elles remettent en cause, à gauche, le pouvoir des militants, et à droite, une culture du chef bonapartiste. Elles se sont pourtant imposées dans les deux grands partis français en quelques années. Comment expliquer cette soudaine conversion? Trois ensembles de facteurs (combinant leurs effets) seront examinés : des variables structurelles lourdes – les primaires comme réponse aux mutations des partis politiques (affaiblissement militant et de leur ancrage social notamment); des variables conjoncturelles – les primaires comme produit d’un contexte de crise partisane liée à une vacance du leadership; et des effets d'entraînement liés à des phénomènes de mimétisme institutionnel.

Rémi Lefebvre est professeur de science politique à l'Université Lille 2 et chercheur au CERAPS-CNRS. Ses recherches portent sur les partis politiques, le parti socialiste, le pouvoir local et la démocratie participative. Il vient de diriger un ouvrage collectif sur les primaires ouvertes aux Presses universitaires de Rennes et Critiques du dialogue aux Presses universitaires du Septentrion.

Au plaisir de vous y voir!

Le jeudi 6 octobre​

11 h 45 à 13 h 00

Pavillon De Koninck, local 3470

Un léger lunch sera servi!

Conférence Les grands communicateurs - Quelles sont les 5 mégatendances qui feront l'année 2017 en communication-marketing?

26 Septembre 2016

Le GRCP devient partenaire du cycle de conférences Les grands communicateurs de la TELUQ et de la Toile des communicateurs (#GCOMMS).
La première conférence de la saison aura lieu mercredi le 28 septembre. Stéphane Mailhiot (vice-président de la stratégie chez Havas) et Arnaud Granata (vice-président et directeur des contenus à Infopresse) y annonceront "Quelles sont les 5 mégatendances qui feront l'année 2017 en communication-marketing?".

Le nombre de places étant limité, nous vous recommandons de réserver la vôtre dès maintenant pour Montréal ou pour la webdiffusion sur Internet à partir de l'adresse URL suivante : www.teluq.org/grands_co…/…/s14_c_grandscomm1_responsive.html.

Tous les étudiants du GRCP bénéficient d'une entrée gratuite aux conférences cette année. L'inscription préalable est nécessaire et se fait en écrivant à M. Denis Gilbert (denis.gilbert@teluq.ca) pour réserver un place.

Détails: Auditorium de la TÉLUQ, 5800, St-Denis, 11e étage, à Montréal (près de la station de métro Rosemont). 

Atelier Les voix/voies numériques du politique, congrès annuel de la SQSP

6 Avril 2016

Dans le cadre du prochain congrès annuel de la Société québécoise de science politique qui se déroulera du 19 au 21 mai prochain à l'Université Lacval, le GRCP organise un atelier sur les pratiques de communication politique  sur le web intitulé Les voix/Voies numériques du politique. Quatorzes chercheurs du Québec, du Canada et des États-Unis viendront présenter neuf communications divisées en trois séances thématiques. L'atelier aura lieu le 19 mai de 9h à 15h30 au Pavillon Desjardins de l'Université Laval. Le programme final peut-être consulté ici.

4e Atelier international du GRCP

10 Février 2016

Le GRCP tiendra la 4e édition de son Atelier international le 22 et le 23 avril prochain de 9h à 17h au local 3632 du Pavillon Casault de l'Université Laval. L'équipe accueille pour l'occasion 5 chercheurs qui viennent présenter leurs travaux les plus récents sur la médiatisation politique, la politique numérique, les transformations de la pratique du journalisme et les théories du cadrage. Nous sommes très heureux de recevoir pour cette quatrième édition:

  • Pablo Barbera (New York University)
  • Gunn Enli (Université d'Oslo)
  • Erin tolley (Université de Toronto)
  • Cristian Vaccari (Royal Holloway-University of London/Université de Bologne)
  • Nikki Usher Layser (George Washington University)

L'inscription est gratuite mais les places sont limitées. Vous êtes priés de confirmer votre inscription en écrivant à info@grcp.ulaval.ca.

Le programme détaillé peut être consulté ici.

The English version of the program can be found here.

Pages