Groupe de recherche en communication politique

Événements

Le deuxième séminaire du GRCP

27 Avril 2012

Le vendredi 27 avril 2012 se tiendra le deuxième séminaire du GRCP à l'Université Laval. Huit chercheurs étudiants membres du groupe effectueront une présentation de leur projet de recherche. Suite à leur présentation, une période de discussion est prévue afin de recevoir les commentaires des professeurs et étudiants du GRCP.

Le dernier séminaire, en décembre 2011, a connu un très grand succès. Cette formule de séminaire permet aux étudiants et aux professeurs d'enrichir mutuellement leurs connaissances et de faire avancer leurs recherches en partageant l'avancement de leurs travaux.

Programme du séminaire du 27 avril 2012
CSL-3730

9h Présentation du séminaire

9h15 Martin Jolicoeur (45 min.)
Saisir le genre: une approche socio-discursive des pratiques télévisuelles.
Commentateurs : Frédérick Bastien et Gildas Le Bars

10h Catherine Lemarier-Saulnier (45 min.)
Cadrage et genre : états des savoirs et construction d'un problématique.
Commentateurs : Colette Brin et David Dumouchel

10h45 Pause

11h Marie-Claude Michaud (60 min.)
Le traitement médiatique est-il différencié selon le sexe lors des campagnes électorales?
Commentateurs : Thierry Giasson et Émilie Foster

12h Dîner

13h30 Audrey Dupuis (45 min.)
Les effets émotionnels et cognitifs de la publicité électorale canadienne. Esquisse d'une problématique et d'un cadre théorique.
Commentatrices : Pénélope Daignault et Gabrielle Charbonneau

14h15 Mikaël Guillemette (20 min.)
La publicité électorale.

14h35 Geneviève Chacon (20 min.)
L'actualité politique à l'ère du numérique.

14h55 Pause

15h10 Samuel Pineault-Desrosiers (20 min.)
La communication politique : un sujet à déterminer…

15h30 Daphnée Hacker-Bousquet (20 min.)
Twitter et construction de l’ordre du jour politique. L'influence des réseaux sociaux dans l'élaboration des positions gouvernementales face au conflit israélo-palestinien.

15h50 Clôture du séminaire

Première édition de l’Atelier international du GRCP

1 Février 2012

Les 16 et 17 mars prochains se tiendra l’atelier du GRCP à l’Université Laval. L’atelier a pour objectif de faire l’état de certaines perspectives novatrices de recherche en communication politique et d’alimenter la réflexion des membres du GRCP dans le développement de leur programmation de recherche. Durant deux jours, quatre chercheurs invités vont présenter les dernières avancées de leurs travaux et échanger avec les membres de l’équipe et de l’auditoire. Ces chercheurs ont été invités car leurs analyses s’arriment aux chantiers de recherche actuellement en développement au GRCP. Pour consulter le programme détaillé : ProgrammeAtelierGRCPfinal

Vendredi 16 mars
La recherche en marketing politique. Présentation de Darren Lilleker, Bournemouth University, Royaume-Uni.

Darren Lilleker mène des recherches de pointe sur le marketing politique et l’organisation des campagnes électorales. Il est à la tête d’un groupe de recherche sur la communication d’entreprise et la communication marketing. Il est également chercheur principal du Centre de recherche pour la communication publique. Il détient un doctorat en philosophie de l’Université de Sheffield. Il s’intéresse particulièrement à l’utilisation de l’approche du marketing par les acteurs politiques, au comportement électoral dans le système politique britannique ainsi qu’au lien entre l’électorat indécis et le profil médiatique des candidats politiques. Il travaille actuellement sur l’utilisation du Web 2.0 par les partis politiques afin de permettre une communication plus interactive. Il a publié en 2008 Voters or Consumers. Imagining the Contemporary Electorate (Cambridge Scholars Publishing).

L’état de la recherche sur les usages politiques du web. Présentation de Rachel Gibson, University of Manchester, Royaume-Uni.

Rachel Gibson est une sommité mondiale de l’étude du web politique. Elle fait partie de la toute première cohorte de chercheurs internationaux à s’être intéressés au phénomène dès les années 90. Elle s’est jointe à l’Institute for Social Change de l’Université de Manchester en décembre 2007. Précédemment, elle a été professeure à l’Université de Leicester, chercheure associée au Centre ACSPRI for Social Research à la Australian National University et a enseigné la science politique à l’Université de Salford. Elle a réalisé sa thèse doctorale sur la montée des partis populistes anti-immigration en Europe de l’Ouest à l’Université Texas A&M, aux États-Unis. Ses travaux actuels s’articulent autour des campagnes électorales, du comportement électoral et de l’impact des nouveaux médias sur la politique. Elle a publié en 2006 The Internet and Politics. Citizens, Voters and Activists (Routledge).

Samedi 17 mars
Causes et conséquence de l’amplification médiatique. Présentation de Peter Vasterman, Université d’Amsterdam, Pays-Bas.

Les travaux de Peter Vasterman sont consacrés à l’étude de l’amplification médiatique (media hype) et de la médiation des crises sociales. Il est professeur de journalisme au Département d’études des médias. Peter Vasterman a développé le concept de media hype dans le cadre de sa thèse de doctorat, réalisé à l’Université d’Amsterdam. Il continue d’effectuer des recherches sur cette question, en plus de s’intéresser à la couverture médiatique de la politique, des crises sociales et des scandales. Il a publié en 2004 Mediahype (Aksant).

Personnalisation et peopolisation du politique. Présentation de Jamil Dakhlia, Université de Lorraine, France.

Jamil Dakhlia est Maître de conférences en Sciences de l’Information et de la Communication à l’Université de Lorraine. Il est également chercheur au CREM (Metz) et au LCP (CNRS, Paris). Il a récemment enseigné le cours Peopolisation et politique à l’École Nationale d’Administration (Strasbourg). Il a réalisé un doctorat sur l’histoire de la presse de télévision en France à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales (Paris). Ses travaux portent notamment sur l’histoire et la sociologie de la presse écrite et de l’audiovisuel. Ses plus récents ouvrages portent sur la peopolisation et la tabloïdisation du politique et des médias. Il vient de publier au début de 2012 Le politique est-il un people comme les autres ? (Bréal)

Pages